LA NORME NF EN 795:2012

La norme NF EN 795 :2012 définit les exigences de performances et les méthodes d’essai associées pour les dispositifs d’ancrage à un seul utilisateur qui peuvent être retirés de la structure. (Pour les lignes de vie, la TS 16415 définit les essais pour valider la ligne de vie pour une utilisation par plusieurs personnes).

Ces dispositifs d’ancrage comprennent des points d’ancrage fixes ou mobiles, destinés à la connexion de composants faisant partie d’un système de protection individuelle contre les chutes conformément à la NF EN 363. Il définit également des exigences pour le marquage et le mode d’emploi et donne des recommandations relatives à l’installation et à l’inspection périodique.

 

INFORMATION RELATIVE AUX MODIFICATIONS APPORTEES PAR LA NOUVELLE VERSION DE LA NORME NF EN 795:2012 FEV 2016.

Les principales nouveautés de la NF EN 795:2012 FEV 2016 vis-à-vis des versions précédentes sont :

  • Les informations relatives à l’installation devant être fournies par le fabricant.
  • Les recommandations relatives à la documentation à fournir après une installation.
  • Les recommandations relatives à l’inspection périodique.

Dans cette nouvelle version de la norme NF EN 795:2012 FEV 2016 les informations relatives à l’installation devant être fournies par le fabricant doivent notamment stipuler :

  • Que les dispositifs d’ancrage (ligne de vie, point d’ancrage…) doivent être installés par des personnes ou organisation compétente,
  • Que l’installation doit être vérifiée de manière appropriée (par le calcul ou par des essais).
  • La charge à reprendre par la structure et par les ancres structurelles doit être donné par le fabricant à son installateur.
  • Que si le marquage du dispositif d’ancrage n’est pas accessible après l’installation, qu’un marquage supplémentaire doit être mis en place à proximité.
  • La flèche de la ligne de vie dans les conditions d’utilisation (en tenant compte notamment du facteur de chute ou de l’utilisation de la ligne de vie comme ligne de retenue)
  • Une information stipulant qu’il convient d’installer les lignes de vie de telle sorte que, en cas d’arrêt d’une chute, la flèche du support d’assurage ne le mette pas en contact avec une arête vive ou tout autre élément susceptible d’endommager le support d’assurage.
  • Une information donnant l’angle maximal auquel le support d’assurage est autorisé à pénétrer dans ou sortir des supports intermédiaires ou des ancres d’angle.

 

La norme NF EN 795:2012 FEV 2016 donnent également des recommandations relatives à la documentation à fournir après une installation.

La documentation (DOE) fourni la preuve que l’installation de la ligne de vie ou du point d’ancrage a été effectuée selon les règles de l’art et selon la notice de pose du fabricant. Le DOE est un outils indispensable pour réaliser les vérifications périodiques, et à ce titre, une version du DOE doit rester dans le bâtiment.

Il doit y avoir dans le DOE:

  • L’adresse et l’emplacement de l’installation (nom du bâtiment…)
  • Le nom et l’adresse de l’entreprise ayant réalisé l’installation
  • Le nom de la personne responsable de l’installation (le chef d’équipe et le chargé d’affaire)
  • L’identification du produit (fabricant du dispositif d’ancrage, type, modèle/article)
  • Le dispositif de fixation (la marque et le modèle des fixations utilisées)
  • Un schéma de l’installation. (par exemple une vue de dessus de la toiture avec  l’emplacement des lignes de vie ou des potelets d’ancrage)
  • Ce schéma devra être apposé sur le bâtiment au niveau de l’accès à la zone sécurisé.

Dans le DOE, une déclaration signée faites par l’installateur doit attestée que le (les) point(s) d’ancrage ou que la (les) ligne(s) de vie

  • a été installé conformément aux instructions d’installation du fabricant
  • est conforme au plan
  • a été fixé sur le support spécifié
  • a été fixé comme spécifié (par exemple, nombre de boulons, matériaux corrects, position/emplacement corrects)
  • a été mis en service conformément aux informations fournies par le fabricant
  • a été fourni avec des informations photographiques/une documentation, notamment lorsque les fixations (par exemple les boulons) et le support sous-jacent ne sont plus visibles une fois l’installation terminée.

Lorsque plusieurs points d’ancrage doivent être photographiés à des fins d’identification, il est recommandé de marquer les dispositifs d’ancrage avec des numéros et d’incorporer cette numérotation dans les dossiers d’inspection du dispositif d’ancrage et le plan au sol de la zone d’installation.

Concernant la vérification périodique, la NF EN 795:2012 FEV 2016 donne un exemple de procédure d’examen périodique en fonction de l’installation contrôlée.

  • La procédure de contrôle diffère en effet en fonction de nombreux paramètre que sont :
  • La présence ou non d’un DOE.
  • La possibilité ou non d’identifié le fabricant.
  • L’accès ou non aux ancres structurelles

INFORMATION RELATIVE AUX MODIFICATIONS APPORTEES PAR LA NOUVELLE NORME EN 795:2012 PAR RAPPORT A LA EN 795:1996

Vous trouverez dans cette page quelques informations sur la nouvelle norme pour les lignes de vie: la norme  EN 795 de 2012 et TS16415 de 2013.

La norme définit notamment les essais à réaliser pour valider la résistance mécanique d’une ligne de vie, mais également déterminer la flèche et les efforts retransmis à la structure d’accueil.

Pour toutes questions sur cette norme et son évolution, n’hésitez pas à contacter notre bureau d’étude sur cette adresse mail: legoas.lmp@orange.fr.

Que définit la norme EN 795?

La norme EN 795:2012 définit pour une personne:

  • Les essais mécaniques à réaliser sur les ancrages de Type A, B, C, D, et E. Ces essais pour les types C sont les suivants:

Essais dynamique sur la plus petite mono-portée (impact réalisé avec une masse de 100kg) + intégrité (suite à l’essai dynamique, on rajoute un effort de traction de 200kg en plus sous la masse pendant 3minutes. Il faut que l’ensemble résiste)

  •   Idem sur la plus grande mono-portée
  •   Idem sur la GP (grande portée) d’un ensemble composée d’une GP + d’une PP (petite portée)
  •   Idem sur la PP d’un ensemble composée d’une GP + d’une PP
  •   idem sur la PP d’un ensemble composée d’une GP + une PP + un angle suivit d’une PP
  •   idem sur la GP d’un ensemble composée d’une GP + une PP + un angle suivit d’une PP
  •   idem sur un passant intermédiaire
  •   idem sur un angle à 90° vers l’intérieur
  •   idem sur un angle à 90° vers l’extérieur

Essai statique à 1200 DaN pendant 3minutes sur toutes les configurations précédentes.

  • Tests de Corrosion pendant 3 semaines
  • Validation du logiciel (les résultats doivent être cohérents à + ou – 20 % avec les tests dynamique.
  • Validation de la notice,  et contrôles des fiches techniques et des plans de fabrication.

Les tests de validation pour une utilisation par plusieurs personnes d’une ligne de vie sont spécifiés dans la spécification technique TS 16415 : 2013

Tests supplémentaires liés à cette spécification technique:

  • Tests dynamiques: pour les mêmes configuration d’essai que ceux de la norme EN795:2012  mais avec une masse de 200kg pour 2 personnes, une masse de 200kg, puis de 100kg pour 3 personnes, 2 masses de 200kg pour 4 personnes…
  •   Tests d’intégrité: suite à chaque essai dynamique, une masse de 150kg par personne est ajoutée aux masses en suspension. L’ensemble doit résister pendant 3 minutes.
  •   Tests statiques: pour les mêmes configurations d’essai que ceux de la norme EN795:2012 mais avec 1300daN pour 2 personnes, 1400daN pour 3 personnes…

Quel sont les principaux changements apportés par la norme EN 795:2012?

  • La norme ligne de vie n’est défini que pour une personne. (la ligne de vie étant considéré comme un EPI)
  • Les tests pour plusieurs utilisateurs sont spécifiés dans la TS16415.
  • Les configurations sont clairement définis dans la norme en fonction des GP et des PP.
  • Les termes de Classe A, B, C … deviennent Type A, B, C…
  • Tous les composants de la ligne de vie doivent être démontables:ancrage interdit
  • Les serre-câbles en U sont interdits:serre-câble interdit
  • Les « énergies d’impact » sont respectées (chaque personne étant simulé par l’équivalent d’une masse de 100kg). Les chutes sont simulées les unes après les autres. Les masses des premiers tests étant laissé en suspension sur le câble:chute étape 1 étape 2t etape 3t

Concernant les lignes de vie SecurLine, les tests à la norme EN 795 type C et les certificats ont été réalisés à l’APAVE de Fontaine. Cet organisme est accrédité pour ce type d’essai et possède une réelle expertise dans le domaine des systèmes antichute.